Le Domaine de la Soye

1538

Henri de Vance construisit un fourneau et une forge à La Soye avec l’autorisation du gouvernement des Pays-Bas moyennant une contribution annuelle de 8 florins d’or.

1614

Maître Nicolas David et son fils Claude ajoutèrent au fourneau et à la forge, de petits fourneaux mobiles, la fonderie, la platinerie et la fenderie.

1678

Maître Louis Bonneau construisit le château de La Soye

1740

Maître Nicolas-Louis de la Ramée s’installe à La Soye

1746

Maître Nicolas Collignon prend la relève. A cette époque, la fenderie traite du fer en barre provenant d’autres forges.
Début XIXe, Henriette Cottu veuve de Martin-Félix Pressoles de Charleville arrive à La Soye.
Le commerce du fer décline et les forges de La Soye cessèrent leurs activités en 1858. Ensuite et pendant une centaine d’années, différentes activités se succédèrent : scierie, moulin et boulangerie, brasserie.

Plan du site de La Soye vers 1840

Gérouville - Plan du domaine de La Soye - 1844

1 Château avec chapelle
2 Maison du régisseur
3 Halle à charbon de bois
4 Fourneau
5 Bocard
6 Four à chaux
7 Forge de maréchal‑ferrant
8 Etang de la Cascade
9 Cour et jardin
10 Halle à charbon
11 Forge
12 Brasserie
13 Jardin
14 Halle à charbon
15 Ecuries puis maison Henschtke
16 Magasin de fer
17 Pré
18 Lavoir
19 Etang du moulin
20 Logement du meunier (Schuster)
21 Premier moulin
22 Deuxième moulin (puis boulangerie)
23 Scierie puis magasin à farine
24 Ateliers de polissage des boulets et taques
25 Atelier de refendage des fers (puis ferme)
26 Atelier / tour et martinet
27 Pré
28 Terre labourable
29 Chemin / Digue
30 Route de Limes
31 Route de Bellefontaine

Retour haut de page